Ninon Dradjiotis : "Etre une femme qui débute n'est pas toujours évident."

Ninon, 25 ans, est chargée d'affaires CVC/Plomberie chez Sageces groupe Fayat Energies. Elle nous parle de son quotidien, de ses débuts en tant que jeune (et) femme dans le Bâtiment, avec beaucoup d'authenticité. Rencontre.

Sequallia : Bonjour Ninon ! Qu'est-ce qui t'a amenée à rejoindre le Bâtiment ?


Ninon : J'ai souhaité rejoindre le bâtiment après l'école d'ingénieur puisque je trouvais le domaine attractif et intéressant. Après avoir complété mon diplôme en Energie par un master 2 en management, je me suis rendue compte que j'avais un attrait particulier pour le domaine thermique. J'ai effectué mon stage de fin d'études dans un bureau d'études thermiques en tant que MOE et j'ai voulu découvrir le monde du bâtiment sous un autre aspect : celui de l'entreprise exécutant les travaux. Voulant rester orientée vers la thermique, je me suis donc tout naturellement dirigée vers le métier de chargée d’affaires CVC/Plomberie.


Sequallia : Et au quotidien, qu'est-ce qui te motive ?


Ninon : Aujourd'hui, ce qui est motivant est la multitude de tâches différentes que je peux réaliser au cours d'une journée : réunions de chantier, interactions avec le client et les autres corps d'état, management des ouvriers, gestion des approvisionnements, solutionner des points bloquants techniques... Chaque jour est différent du précédent ce qui permet d'apprendre beaucoup sur de très nombreux sujets.


Sequallia : S'il y avait une chose à changer, quelle serait-elle ?


Ninon : Dans le Bâtiment, nous voulons tout construire très vite avec peu de moyens financiers et beaucoup de contraintes. Il serait judicieux de revoir cette conduite afin de construire mieux tout en continuant à se soucier des problématiques environnementales et écologiques. Cela permettrait de faire des ouvrages de meilleure qualité sans être sous la pression du temps et du manque de moyens.


Dans le Bâtiment, nous voulons tout construire très vite avec peu de moyens financiers.

Sequallia : Depuis que tu as rejoint le Bâtiment, as-tu rencontré des difficultés majeures ?


Ninon : Le Bâtiment est un milieu très complexe notamment pour une jeune femme débutant dans le métier. Les relations avec le client ou la MOE peuvent être tendues et il est difficile parfois de trouver sa place et arriver à se faire entendre. De plus, le manque d'expérience est très compliqué à combler dans beaucoup de situations.


Le Bâtiment peut être effrayant, impressionnant au début. Etre une femme qui débute n'est pas toujours évident, bien au contraire : nous sommes moins prises au sérieux, parfois traitées d'incapables et il faut réussir à passer outre et faire ses preuves. Dans le métier de chargée d'affaires, il faut également apprendre à écouter, gérer les aspects techniques, maîtriser ses achats mais au-delà de tout le plus complexe à mon sens : le management des ouvriers et la gestion des heures. Il est si compliqué de gérer tous les aléas d'un chantier ou d'estimer le temps passé sur une tâche. C'est un métier qui demande patience et surtout du temps pour acquérir les compétences nécessaires.


Sequallia : À propos de ta place dans les projets du Bâtiment, qu'est-ce qu'on pourrait faire pour faire évoluer les choses positivement ? Comment accompagner une prise de conscience ?


Même si les mentalités tendent à évoluer, beaucoup pensent encore que nous n’avons pas notre place dans ce monde et que nous n’avons pas les compétences adéquates. Il est vrai qu’en réunion de chantier, nous avons souvent affaire à de la misogynie de la part de certains partenaires. Ceux-ci se réservent le droit de mal nous parler, nous rabaisser et nous déconsidérer par rapport à un équivalent masculin.


Bien heureusement, je ne rencontre pas ce problème auprès de mes ouvriers ou mes collègues masculins, compréhensifs sur les lacunes que je peux avoir et toujours prêts à répondre à mes questions aussi naïves soient elles parfois sans me juger sur le fait que je sois une jeune femme.


Afin d’être plus épanouie en tant que jeune femme chargée d’affaires, j’aimerais que mes compétences soient considérées de façon égale par rapport à un jeune homme chargé d’affaires. En effet, je ne pense pas moins valoir ni moins être capable d’apprendre et bien au contraire. Nous méritons d’être entendues et toutes autant valorisées dans le métier. La femme a aussi sa place sur les chantiers alors continuons d’évoluer dans ce sens.


J’aimerais que mes compétences soient considérées de façon égale par rapport à un jeune homme.

Sequallia : Est-ce qu'il y a une anecdote qui nous aiderait à réaliser ce que représente une journée type pour toi ?


Ninon : Nous devons en permanence faire face à des imprévus notamment en phase de livraison d’un chantier. Nous revêtons alors une multi-casquette. Mardi matin, appel du chef de chantier : « Ninon, on a besoin d’aide, comment fait-on ? On est bloqué… ». Départ immédiat du bureau pour un check-up sur chantier avec pointage de l’avancement et énonciation des tâches prioritaires. Puis, vite… il faut courir chez le fournisseur pour aller chercher ce fameux pommeau de douche présent encore hier dans le logement réceptionné dans la journée et qui a miraculeusement disparu dans la nuit. Retour sur chantier, je croise le client paniqué : « Rien ne va… le chantier devrait être déjà terminé… Mais vous en êtes où vous ? » le rassurer : « Ne vous inquiétez pas, ça va aller, il nous reste quelques bricoles et nous serons prêts en temps et en heure ! ». Ce scénario de matinée mouvementée n’est qu’un court exemple de ce qu’un(e) chargé(e) d’affaires est capable de / doit faire pour que son chantier puisse avancer dans les meilleures circonstances. Notre réactivité face à des situations bloquantes est la clé la plus importante puisque c’est aussi ça notre métier. Cela permet aussi de renforcer les liens avec nos ouvriers de chantier. Ainsi, tout le monde s’investit même dans les moments les plus durs.


Notre réactivité face à des situations bloquantes est la clé la plus importante puisque c’est aussi ça notre métier.

Propos recueillis par Anne de Sequallia


Encore un grand merci à Ninon pour ce partage authentique, transparent, et pour les réflexions qu'elle a pu amorcer.

Pour réagir, commenter, le contacter, échanger avec elle et avec l'équipe Sequallia, rendez-vous dans les commentaires sous cette publication LinkedIn Sequallia, ou directement via son profil Ninon Dradjiotis.

PLAN DU SITE

NOS OFFRES

Promoteurs

Asset & Property Manager

Maîtres d'ouvrage & AMO

Collectivités

Bureaux d'études

Entreprises Générales

Entrepreneurs

Indépendants

Sociétés étrangères

Distributeurs & Fabricants

Etudiants

INFORMATIONS LÉGALES

COMMUNAUTÉ

Copyright 2020 Sequallia, tous droits réservés

Retrouvons-nous sur

  • LinkedIn - White Circle
  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc