Clément Exbrayat : "L'acoustique a été une rencontre passionnante."

Clément, 26 ans, est chargé d'études acoustiques. Il a toujours souhaité exercer un métier en lien avec l'architecture, mais a très vite compris que "la technique [le] passionnait davantage que le design". Rencontre.

Sequallia : Bonjour Clément ! Pourquoi l'acoustique plus qu'un autre corps de métier du Bâtiment ?


Clément : L'acoustique a été une rencontre passionnante. Ce qui m'a plu, c'est la diversité de ce métier. Il s'agit d'être impliqué de la conception à la réalisation, d'allier calculs purement ingénieur - modélisations 3D, tirs de rayons, calculs d'isolements aux bruits aériens, traitement des vibrations et des équipements techniques etc - à la compréhension de l'ensemble des acteurs du bâtiment pour que l'acoustique soit prise en compte.


Le côté pratique suivi de chantier, mesures et conseils est également passionnant.


Sequallia : On entend parfois que l'acoustique est la cinquième roue du carrosse. Est-ce que tu le vois comme un challenge ? Quels sont tes arguments ? Est-ce important que le Bâtiment évolue vers une prise en compte plus généralisée de l'acoustique ?


Clément : L'acoustique a été longtemps boudée en effet. On passe souvent pour poste de dépense inutile et on préfère investir dans l'isolation thermique, l'esthétique, les méthodes structurelles et constructives bien avant l'acoustique.


Pourtant nous voyons tous les jours que l'acoustique est un enjeu majeur de ces dernières décennies. Nous construisons dans des environnements de plus en plus urbanisés et donc de plus en plus bruyants : il convient alors de protéger les futurs bâtiments des nuisances sonores existantes tout en maîtrisant le bruit produit par les équipements en protection du voisinage.


Nous prenons aussi conscience que travailler dans des espaces de plus en plus ouverts n'est pas en adéquation avec concentration, tranquillité et productivité. Mon travail consiste également à maîtriser les bruits produits par les machines dans l'industrie en protection des travailleurs. Le bruit est responsable de nombreuses maladies, source de stress etc. Le coût du bruit sur la santé s'élève à 11 milliards d'euros en France !


La problématique du bruit doit être prise en compte dès la conception pour s'affranchir de travaux systématiquement lourds aux résultats difficilement maîtrisés dans le cas de rénovations.


La problématique du bruit doit être prise en compte dès la conception pour s'affranchir de travaux systématiquement lourds aux résultats difficilement maîtrisés dans le cas de rénovations.

Sequallia : Au quotidien, qu'est-ce qui est motivant pour toi ? Qu'est-ce qui est difficile ?


Clément : J'aime gérer des affaires de A à Z, de la conception à la livraison du Bâtiment.


Ce qui me challenge, c'est la gestion de crise, les erreurs techniques subies ou non, les restrictions économiques, tout en privilégiant la solution la plus esthétique possible avec l'aval de l'architecte ! En somme, tous les sujets classiques que l'on retrouve côté maîtrise d'œuvre en Bâtiment.


Sequallia : Présente-nous le Clément de 36 ans - dans 10 ans !


Clément : Je me vois dans un bureau d'études de plus grande envergure. Peut-être avec du management d'équipe. Mais je préfère être expert dans mon domaine et gérer un portefeuille de projet à ce stade. Pour manager des gens il faut avoir un bagage technique que je ne pense pas posséder encore.


Pour manager des gens il faut avoir un bagage technique.

Sequallia : Et si on parlait du Bâtiment de demain, qu'est-ce qui t'intrigue, t'inspire ?


Clément : Je perçois un gros sujet en ce moment sur la construction bois qui reste un sujet vaste et méconnu en acoustique.


Sequallia : Enfin, s'il y avait quelque chose à changer pour faire mieux dans le Bâtiment, ce serait quoi ?


Clément : Je pense à deux choses. D'abord, il faudrait prendre l'acoustique encore un peu plus en compte, mais c'est de mieux en mieux.

Après, il y a un gros travail à faire sur toutes les techniques de construction très énergivores. En revanche, depuis un certain temps, on voit de plus en plus de matériaux bio sourcés sur chantier. C'est bon signe !


Propos recueillis par Anne de Sequallia


Encore un grand merci à Clément pour le partage de sa vision, de l'intérieur, d'un corps d'état technique parfois mal connu.

Pour réagir, commenter, le contacter, échanger avec lui et avec l'équipe Sequallia, rendez-vous dans les commentaires sous cette publication LinkedIn Sequallia, ou directement via son profil Clément Exbrayat.

PLAN DU SITE

NOS OFFRES

Promoteurs

Asset & Property Manager

Maîtres d'ouvrage & AMO

Collectivités

Bureaux d'études

Entreprises Générales

Entrepreneurs

Indépendants

Sociétés étrangères

Distributeurs & Fabricants

Etudiants

INFORMATIONS LÉGALES

COMMUNAUTÉ

Copyright 2020 Sequallia, tous droits réservés

Retrouvons-nous sur

  • LinkedIn - White Circle
  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc